top of page

 

100% coton peigné naturel. 190 gr

Col rond, manches courtes.

Coupe tubulaire.

Impression feutrine.

Fabriqué en FRANCE - Tricoté en DORDOGNE

MEEKINS "le TATOUÉ"  - l'homme au 1700 combats.

Jack Meekins est né le 16 mai 1880 à Lambeth, dans les faubourgs Sud de Londres. 

Vers l’âge de 11 ans, quand la belle-mère de Jack était enceinte de son second enfant, son père avait déserté le foyer,mais il semble que celui-ci allait et venait au sein du noyau famillial. Mais une semaine après son premier départ,Alice et Jack rejoignaient l'asile pour indigents de la Woolwich Union Workhouse. Jack quand à lui quittait l'asile le10 février 1892 après deux mois de détention.

Plus d'un an plus tard, le 24 mars 1893, Il y retournait afin de parfaire ce qui me semble être le début de son intérêtpour la boxe à poing nu!!. Il y fut envoyé par la police et expulsé 6 jours plus tard. Ce fut la dernière fois qu’il y fitséjour mais il n'est pas clair du pourquoi Jack à l'âge de 12 ans avait besoin de l'intervention policière, mais l’on s’endoute fort bien.

Dès ses 14 ans Jack entre dans le milieu plus "officiel” de la boxe et sa carrière semble fort prometteuse.

Meekins commence sa carrière de boxeur dans la Royal Navy. en 1899, il gagne lechampionnat du Régiment de Warwickshire et en 1901 il fut champion de Malte. L'année suivante il fut envoyé aupays par le régiment pour gagner le championnat de l'armée et de la marine à Aldershot.

Après cela il a débuté la boxe professionnelle. Il est allé en 1903 à New York pour rencontrer Nelson, qui fut à cetépoque champion du monde welter. Il retournait en Angleterre et fut engagé par Jack Wolf pour venir au célèbre
« Wonderland », le centre de boxe d'avant-guerre à East End.
Bien que ne pesant que 65, 316 kg, Meekins a fait plus de 1000 combats durant la courte période qu'il y a été et il ya rencontré des hommes de tout poids, y compris quelques uns des meilleurs poids lourds de l'époque.

Il gagne de la notorié en 1905, suite à la défaite sensationnelle du champion de savate français et prouvait une foispour tout aux sportifs enthousiastes de France que le jeux aux poings gagnait à chaque fois des frappes avec les pieds.Suite à ce combat*, la « savate » disparut petit à petit en France.

Après cela il quittait Rothschild et s'associait avec « Peggy » Bettison au N.S.C.1 qui le renvoyait en France pourentrainer certains des meilleurs futurs boxeurs Français. Là il y a eu la rencontre avec Georges Carpentier, qui lebattait aux points. C'est ce qui a créé la légende Carpentier.

Deux des derniers combats de Meekins étaient contre Harry et Willy Lewis juste avant la grande guerre. Il se retirealors du sport en 1914 avec un palmares incroyable.

Meekins était un combattant « old school ». Par son exemple et son courage il a inspiré beaucoup de jeunescombattants d'aujourd'hui.

Peu après 1914, Jack travaille pendant plus de 20 ans comme chauffeur de Taxi,

Au début de l'année 1937 il eut un accident de route qu'il l'ainvalidé.

Jack MEEKINS  décède le 7 août 1950 à Kingston-upon-Thames, âgé de 70 ans.

 

TSHIRT "OLD BULLDOG" FLEURS DE BAGNE

69,00 €Prix
Couleur: navy
bottom of page